Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)



L’APA est une aide financière attribuée aux personnes âgées en perte d’autonomie (cliquez ici).

Elle est versée par le Conseil Général et intervient auprès des personnes en situation de dépendance, avec les conditions minimales suivantes :

  • Avoir plus de 60 ans
  • Être en perte d’autonomie ou dépendant
  • Être reconnu en GIR (entre 1 et 4)
  • Résider en France ou avoir un permis de séjour valide

 

A savoir


L’attribution de l'APA n'est pas soumise à conditions de ressources.

Toutefois, le montant réellement attribué est variable, il dépend des ressources du demandeur. Une somme (le "ticket modérateur") reste à la charge du bénéficiaire.

Versée mensuellement, cette aide est plafonnée à une certaine somme définie en fonction du classement du bénéficiaire au sein de la grille AGGIR dont les montants maximum sont actuellement les suivants :

  • 1 304,84 € euros pour le classement en GIR 1
     
  • 1 118,43 €euros pour le classement en GIR 2
     
  • 838,82 € euros pour le classement en GIR 3 
     
  • 559,22 € euros pour le classement en GIR 4


Le montant minimum de l'APA est fixé à 28,29 euros. Lorsque les revenus du bénéficiaire sont supérieurs à 734,66 euros, une somme reste à la charge de ce dernier : le ticket modérateur (cliquez ici)

 

Comment faire sa demande d’Aide personnalisée d’autonomie ?


Plusieurs étapes sont nécessaires avant l’attribution de l’APA :

  • Vous devez tout d’abord remplir un dossier APA, aussi appelé dossier de demande d’aide (à retirer au Conseil Général, au CCAS ou au CLIC de sa commune)
  • le renvoyer complété au Conseil Général. Un travailleur social prendra rendez-vous avec vous afin d’évaluer vos besoins. Votre dossier passera ensuite en commission et une notification envoyée par courrier vous informera du montant de l’aide à laquelle vous avez droit et sur quelle base horaire mensuelle.


Compatibilité avec les autres aides


L’APA ne peut pas être cumulée avec d’autres aides financières pour les personnes âgées telles que :

  • La majoration pour aide constante d’une tierce personne versée aux titulaires d’une pension d’invalidité
  • L’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP)
  • L’allocation représentative des services ménagers et les aides en nature du conseil général versées sous forme d’heures d’aide-ménagère